Rechercher

Le sommeil : comment ça marche ?


Que se passe-t'il quand je dors ?


Dans une nuit de sommeil, 3 à 6 cycles se succèdent. Chaque cycle dure entre 1h et 2h. Un cycle est lui-même constitué d'une alternance de sommeil lent et de sommeil paradoxal.


- Le sommeil lent comporte lui-même plusieurs stades : après une phase de transition de quelques minutes, la phase de sommeil léger s'installe. Elle est suivie par une phase de sommeil progressivement plus profond qui dure plusieurs dizaines de minutes.

Le tonus musculaire est diminué, mais encore partiellement présent.

- Le sommeil paradoxal correspond à une période durant laquelle l'activité cérébrale est proche de celle de la phase d'éveil. A l'inverse, le tonus musculaire est totalement aboli. Le sommeil paradoxal est propice aux rêves : il regroupe les rêves les plus intenses et ceux dont on peut garder le souvenir une fois éveillé.


La température corporelle s'abaisse autour de 36°C durant la nuit.


Comment fonctionne l'endormissement ?


Il semble que deux processus doivent se superposer correctement dans l’organisme pour que l’on puisse s’endormir.

- Le premier est un rythme dit « circadien », c'est-à-dire réglé sur une période de 24 heures par notre horloge biologique, et qui orchestre la sécrétion cyclique de plusieurs hormones dont la mélatonine. La mélatonine, responsable de l'endormissement, est produite en situation d'obscurité, en début de nuit. A l'inverse, lorsque les cellules rétiniennes perçoivent la lumière, sa synthèse est inhibée (je te laisse imaginer ce qu'il se passe quand tu passes la soirée sur ton smartphone).


- Le deuxième processus est l’accumulation de substances « hypnogènes » durant les 16 heures de la journée, substances qui induisent une envie de dormir ne disparaissant qu’avec le sommeil. On parle beaucoup de l'adénosine. (D'ailleurs la caféine empêche l’adénosine de se fixer sur certains neurones du cerveau, c'est la raison pour laquelle un café le soir pourra vous empêcher de fermer l’œil ). L’endormissement ne serait donc possible que lorsque, d’une part, votre horloge biologique a amené votre organisme dans une configuration hormonale favorable au sommeil, et d’autre part que cela fait un bon moment que vous n’avez pas dormi.


https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/sommeil

https://lecerveau.mcgill.ca/flash/i/i_11/i_11_m/i_11_m_cyc/i_11_m_cyc.html


6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout