Rechercher

Le métabolisme, qu'est-ce que c'est ?


Le terme métabolisme vient du grec « metabolismos » qui signifie changement ou encore transformation. Le métabolisme est l'ensemble des réactions se produisant dans les cellules de notre organisme. Il fait intervenir:

  • Le catabolisme, un processus de destruction, qui produit de l'énergie à partir des nutriments absorbés en dégradant les molécules relativement grosses et complexes en molécules plus petites et plus simples (effort effectué pour l'utilisation et le stockage);

  • L'anabolisme, un processus de construction, qui synthétise les éléments dont nos cellules ont besoin pour fonctionner (déstockage des réserves par exemple).

Le terme est souvent employé pour parler des dépenses énergétiques d'une personne.


Le métabolisme est influencé par 3 facteurs :

  • Le métabolisme de base (ou métabolisme basal)

  • L'activité physique ou intellectuelle

  • La digestion

1. Le métabolisme de base, ou métabolisme basal

Il correspond à l'activité minimale nécessaire à notre organisme pour survivre. Dans la pratique, on associe le métabolisme basal à la quantité d'énergie que nous dépensons au repos, éveillé, à jeun, à température normale (pas de lutte contre le chaud ou le froid), pour assurer les fonctions vitales : fonctionnement des organes, maintien de la température corporelle, renouvellement des cellules, activité musculaire, etc.

Le métabolisme de base dépend de plusieurs paramètres : le sexe, la taille, le poids, l'âge. Plus on est grand et fort, plus le nombre de cellules à alimenter est élevé et plus l'énergie dépensée est grande. Les hommes consomment en général plus de calories que les femmes du fait de leur musculature plus importante.


A titre d'exemple, le métabolisme basal d'un homme de 35 ans pesant 70 kilos et mesurant 1 m 75 est d'environ 1665 kcal. Celui d'une femme du même âge pesant 60 kilos et mesurant 1 m 65 est d'environ 1370 kcal.


Le métabolisme de base chute assez rapidement pendant la jeunesse pour se stabiliser à l'âge adulte (vers 20 ans chez la femme, 30 ans chez l'homme). Il baisse ensuite de 2 % tous les 10 ans dès l'âge de 40 ans du fait de la fonte musculaire.

Le métabolisme de base représente environ 60 à 75 % des dépenses énergétiques d'un individu peu actif physiquement.


2. L'activité physique ou intellectuelle

Nos gestes quotidiens, le fait de penser, de parler, de nous mouvoir sont autant d'actions consommatrices d'énergie qui s'ajoutent au métabolisme de base. Ces activités représentent environ 15 à 30 % des dépenses totales. Bien évidemment, plus on se dépense physiquement, plus on consomme d'énergie. Une activité sportive ou un travail très physique vont augmenter les dépenses.


3. La digestion et la thermogenèse

Notre corps dépense de l'énergie et produit de la chaleur pour digérer. C'est ce qu'on appelle la thermogenèse post prandiale. Environ 10 % des dépenses quotidiennes sont dues à la digestion. En gros, il faut dépenser de l'énergie pour pouvoir en stocker ! Ce sont autant de calories emmagasinées en moins ! De là à brûler plus de calories qu'on en absorbe, il ne faut quand même pas rêver !

La thermogenèse est un mécanisme par lequel le corps produit de la chaleur en augmentant son métabolisme. Elle intervient dans la digestion nous l'avons vu (thermogenèse post prandiale) et dans le maintien de la température corporelle. Sachez que le métabolisme augmente de manière importante dans la lutte contre le froid et le chaud, jusqu'à 5 fois sa valeur !

5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout